Comment tout a commencé ... 2010

Depuis plus de 30 ans, est le Brionnais, dans le Sud de la Bourgogne, une deuxième patrie pour nous. Une fois que nous sommes allés avec nos enfants camping sur un camping petit,

Château de Montrouant à Gibles.

Montrouan etiket.jpg 

Ce camping site s’est avéré être un point de départ idéal pour nous pendant de nombreuses années.

Chaque année, nous avons voyagé avec la caravane par la France et avait notre camping confiance comme 'dessert'. 
Non seulement pour le camping mais aussi par le sentir de 'coming-home' quand on tourne rentrer de Bourgogne. Le cadre agréable, calme et, surtout, le personnel extrêmement sympathique dans cette région.

Quand une fois de plus, nous avons en 2010 visité le camping, nous avons vu en marchant juste derrière le camping, que 'la maison sur la colline', comme nous l’avons toujours appelé, 'Les-Pins', était à vendre.

(Texte continue ci-dessous le photo)

 

Nous avons regardé là tout à coup avec d’autres yeux pour, en partie à cause de l’opinion insensée et aussi par la prise de conscience que notre pension s’est approchée. Une fois de retour dans les Pays-Bas, nous avons pris la décision d’organiser un rendez-vous avec le notaire (en France également courtier). Par le frère de Joop, qui, avec sa femme, dans la vie de Morvan (dans le nord de Bourgogne), pris un rendez-vous pour le mois prochain.

Ce jour-là, nous sommes allés avec Jean-Michel et Emmanuelle Gruel, les propriétaires du Château, dire Salut et leur dire que nous sommes venus. Jean Michel arrachée, cependant, complètement blanche quand nous disions la raison et dérouté qu’il a prononcé les mots:

'But don’t you know it is sold???'

Cette semaine-là, qu'il avait obtenu le message des autres campeurs qu’ils étaient devenus les nouveaux propriétaires de 'Les Pins'. Après que nous étions assez confus, nous avons décidé de la première à l’heure dite à la maison pour aller voir ce qui se passerait.

Les nouveaux propriétaires ont maintenant été bonnes connaissances devenus d'entre nous et maintes et maintes fois, nous avons un bon soutien les uns aux autres.

Réconforté par une bouteille de bon vin et un bon déjeuner, que nous sommes arrivés suffisamment à l’avance au lieu de destination. Parce que tout était ouvert, nous avons pris lui-même dans un coup d’œil. La vue était toujours follement, mais la chambre elle-même était en très mauvais état.

À exactement 15:00 (l’heure dite) ont intercepté une voiture avec David Baker, le fils de notaire. Il nous a dit que la maison a été vendue et qu’ils ont en effet par un dysfonctionnement de l’ordinateur par la tempête avaient perdu nos données. Et donc ils ne pourraient pas nous contacter...

Maintenant, nous savons qu’il est très difficile peut les tempêtes en France et que l’ordinateur dans la campagne Français n’y a pas si longtemps son avènement, mais encore nous n’étaient pas heureux avec elle.

Mais... très accidentellement il a les clés d'une autre maison dans le Brionnais et que nous aurions intérêt dû y aller. Nous avons décidé d’aller le long de, parce que vous savez Enfin, mais jamais. Il nous a amenés au petit village de Vareilles et plus nous obtenons à l’entré de maison, c’était plus amusant. Nous avons été amenés par une clôture et puis nous sommes allés sur une sorte de lecteur en herbe. Et là, caché, 'sous' les rosiers, un retour à la maison, qu'il y avait même un petit Auvent sur le devant de la maison. Nous avons tombé amoureux à la maison et c’est seulement intensifier quand nous sommes entrées à l’intérieur.

-1 A Vendre 2010 -3 Le premier entrée -4 L'Entrée - Le Présent -5 Chez le Déchetterie - 2011 -6 L'Entrée - 2010 -7 L'Entrée - Le Présent -8 L'Auvent - 2010 -9 L'Auvant - 2013 -10 L'Auvant - 2013 -11 L'Auvent - 2014 -12 L'Auvent - Le Présent -13 La Cuisine - 2011 -14 La Cuisine - Le Présent -18 Le Séjour - Le Présent -24 Le Bassin - Le Présent -25 Le Court - 2010 -26 Le Court - Le Présent -30 Le Chambre Côté de Nord - Le Présent -31 Salle de Bain - 2010 -33 La Salle à Manger - 2010 -34 La Salle à Manger - Le Présent -35 Het Houthok - 2010 -36 Het Houthok - Heden

Il était partout un énorme gâchis, mais nous avons regardé à travers elle et vu et ressenti l’atmosphère qui régnait dans la maison. Depuis le salon vous attend donc les collines où les vaches dans les pâturages étaient d’un navigateur. Je crois qu’il faut deux heures ont été engagés avec David toutes nos questions. Tout est pardonné et oublié et complètement plein de nos impressions, nous sommes allés le lendemain aux Pays-Bas. Nous avons eu nos plans tout prêts, maintenant la Banque encore. Que ce n’est pas  . . . . 

Une fois venu la maison nous avons vérifié notre courrier et ce qui s’est avéré pour être.... Il y avait un mail (nos données étaient apparemment encore une fois !) par notaire Daniel Bonnetain, dans lequel il a écrit qu’il nous a laissé le même jour qu’un autre candidat avait été le long et il a offert le prix demandé droit et ainsi de.... vendu.

Maintenant, nous n’étions pas juste en colère, mais aussi incroyablement triste. Notre maison de rêve... de suite ! Il a fallu un certain temps avant que nous c’est sorti de nos têtes. Quand une fois presque a tout d’un coup sur le réveillon du nouvel an, il y eut un email depuis le notaire demandant si nous étions toujours intéressés. L’acheteur a obtenu ses finances pas autour et dut se retirer. Nous avons voulu ne prendre aucune décision hâtive, avant que nous ayons la certitude qu’il serait possible pour nous. Cette fois, c’était le genre notaire et nous a donné tout le temps que nous avions besoin.

Il faut un rapport architectural permet rédiger par Bert, le frère de Joop (maintenant architecte dans le Morvan) et le plan pour notre Banque. Lorsque les deux aucun problème qu'il y a eu, nous avons établi un bon prix. Avec le propriétaire, nous arrivons à un accord qu’ils ont le contenu (y compris tous les 'saleté') devraient le laisser seul.

Ici, elle était très heureuse avec cela, parce qu’elle devait sur son propre toujours de Lyon à Vareilles en train, puis avec ce que les choses dans des sacs en plastique pour voyager à la maison.